Logo du Ministère de la Santé et des Services Sociaux Bandeau du site
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Connexion English 
 
Image décorative du bas du menu

Accès aux services médicaux spécialisés – Volet chirurgie

 

Questions fréquentes


Pourquoi y a-t-il des listes et des délais dans l'accès aux services ?

Dans l'ensemble du Québec, des soins de grande qualité sont dispensés. Il se fait annuellement plus de 500 000 chirurgies dans les établissements du réseau de la santé et des services sociaux. Cependant, il y a des différences importantes au niveau de la variété, de la fréquence et du type d'intervention selon le médecin traitant, les établissements, les équipements disponibles et la région où ils sont offerts.

Même si la grande majorité des personnes nécessitant des soins les reçoivent à l'intérieur de délais médicalement recommandés, il demeure des listes et des délais pour l'accès aux services. Leur diminution est une priorité du ministère de la Santé et des Services sociaux. D'ailleurs, des investissements majeurs sont consentis à cet effet.

De quoi dépendent les délais d'accès aux services ?

Les délais d'accès aux services pour une intervention dépendent de plusieurs facteurs : le type d'intervention, l'état du patient, sa disponibilité et diverses circonstances individuelles. Dans tous les cas, il est primordial que les patients soient traités à l'intérieur des délais sur lesquels s'entendent les spécialistes des interventions concernées.

Qu'est-ce qu'une personne en attente d'une chirurgie?

Une personne en attente est celle dont l'état général permet de planifier et de différer dans le temps la chirurgie ou le traitement particulier et pour lequel une requête de services a été dûment complétée et signée par le médecin traitant.

Par opposition, une personne qui requiert des soins urgents est traitée de façon prioritaire et n'est donc pas considérée en attente.

C'est à partir de l'ensemble des patients en attente que sont établis périodiquement les calendriers d'opération en tenant compte des disponibilités du médecin, des installations de l'hôpital et de la priorité du cas.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux fait connaître le temps d'attente pour permettre aux patients d'être bien informés au moment d'en discuter avec leur médecin.

À partir de quand une personne est-elle considérée en attente ?

L'attente débute au moment où la demande pour les services requis est entrée dans la liste centralisée de son hôpital. L'attente prend fin sur réception du service.

En quoi consistent les améliorations en vigueur depuis le 1er juin 2007 ?

Ces améliorations font en sorte que chaque personne en attente d'une chirurgie est inscrite sur la liste d'attente centralisée et que la personne responsable de l'accès ou son représentant assure un suivi personnalisé.

Comment puis-je savoir si je suis inscrit sur une liste d'attente ?

Dès que le chirurgien vous indique, ainsi qu'à l'établissement, que vous devez être opéré, le responsable de l'accès de l'établissement vous inscrit sur la liste d'attente. Une fois l'inscription complétée, l'établissement vous fera parvenir dans les jours qui suivent une « confirmation de votre inscription ».

Que dois-je faire si je n'ai pas reçu la confirmation d'inscription et que le chirurgien m'a indiqué que je devais être opéré ?

Si tel est le cas, c'est probablement parce que vous n'êtes pas encore inscrit sur la liste d'attente. Dans ces circonstances, il faut communiquer avec le responsable de l'accès de votre établissement. Ce dernier sera en mesure de faire les vérifications requises.

Qu’est-ce qui détermine mon rang sur la liste d’attente?

Votre rang dépend du degré d’urgence indiqué par votre chirurgien pour votre cas, du nombre de patients qui doivent être traités en priorité et du nombre de jours d’attente accumulés depuis votre inscription sur la liste d’attente. L’hôpital tient compte des périodes où vous n’êtes pas disponible pour la chirurgie. Si vous refusez plusieurs fois une date de chirurgie, votre nom pourrait être retiré de la liste d’attente.

Pour quels types d'opération y a-t-il un délai maximum ?

Le gouvernement du Québec s’est engagé à ce que 90 % des chirurgies se réalisent dans un délai maximal de six mois. Pour la chirurgie oncologique, l’objectif est d’opérer 90 % des patients à l’intérieur de 4 semaines.

Qu'est-ce qu'une offre alternative de traitement ?

L'établissement doit s'assurer que la chirurgie ou le service soit rendu à l'intérieur des délais. Si tel n'est pas le cas, l'établissement doit offrir au patient une offre alternative de traitement.

En quoi consiste l'offre alternative de traitement ?

Cette offre alternative consiste à proposer au patient l'une des possibilités suivantes :

  • Être opéré par un autre chirurgien du même hôpital ;
  • Être opéré dans une autre hôpital dans la même région ;
  • Être opéré à l'extérieur de sa région ;
  • Être opéré dans un centre médical spécialisé (CMS).

Si on me fait une offre alternative, suis-je obligé de l'accepter ?

Vous n'avez aucune obligation d'accepter cette nouvelle offre. Vous pouvez garder votre chirurgien.

Qu'arrive-t-il si je refuse l'offre alternative?

Vous demeurez inscrit sur la liste d'attente de l'hôpital, mais il se peut que le délai pour vous opérer soit plus long que le délai maximal fixé. L'hôpital doit quand même faire tout ce qui est possible pour respecter ce délai.

Si j'accepte l’offre alternative, les jours d’attente que j’avais accumulés sont-ils conservés?

Oui, les jours d’attente accumulés seront comptabilisés quel que soit l’hôpital où vous vous faites opérer.

Puis-je changer d'avis après avoir accepté une autre solution et retourner sur la liste d'attente de mon chirurgien?

Il est toujours possible de changer d'avis. Renseignez-vous auprès du responsable de l'accès sur la procédure à suivre dans votre hôpital.

 

Québec
© Gouvernement du Québec, 2005