Logo du Ministère de la Santé et des Services Sociaux Bandeau du site
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Connexion English 
 
Image décorative du bas du menu

Accès aux services médicaux spécialisés

 

Statistiques


Cette section se veut un complément à l'information déposée sur le site Santéscope de l'Institut national de santé publique.

Un accès facile aux données


Produit par l'Institut national de santé publique, le site Internet Santéscope a pour objectif de faciliter l'accès à des données générales sur l'état de santé et de bien-être de la population du Québec. Dans sa forme actuelle, il présente l'information selon deux angles de comparaison : les comparaisons temporelles pour le Québec et les comparaisons avec les provinces canadiennes et ce, pour les différents thèmes suivants :
  • Conditions démographiques et culturelles
  • Conditions socioéconomiques
  • Environnement physique
  • Environnement social (adaptation sociale)
  • Habitudes de vie et comportements
  • Services de santé
  • État de santé globale
  • État de santé physique
  • État de santé psychosociale ou mentale
D'autres données sur ces thèmes sont également disponibles sur le site Internet du Ministère de la Santé et des Services sociaux

Les services


Hospitalisations pour soins de courte durée et chirurgie d'un jour
Nombre de chirurgies d'un jour et d'hospitalisations pour des soins de courte durée, pour 1000 personnes, au Québec, de 1998-1999 à 2005-2006
1. Comprend les soins de santé physiques, psychiatriques et aux nouveau-nés, déclarés par les établissements hospitaliers participants à Med Écho.
Source : Système Med Écho, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec..

Au Québec, en 2005-2006, il y a eu près de 714 000 hospitalisations pour des soins de courte durée et plus de 465 000 chirurgies d'un jour. Depuis 1998-1999, au Québec, on note une diminution de près de 5 % du nombre d'hospitalisations pour des soins de courte durée. Cependant, cette baisse est compensée par une hausse de 14 % du nombre de chirurgie d'un jour. Ceci reflète les changements induits par le virage vers les services ambulatoires entrepris au cours des années 1990.

Nombre de services médicaux


Nombre de services médicaux dispensés au Québec, selon la catégorie de services, de 1991 à 2006
Source : Statistiques annuelles de la Régie de l'assurance maladie du Québec.

En moyenne, entre 80 et 86 millions de services médicaux sont dispensés à la population québécoise. Près de 70 % d'entre eux sont offerts sous le mode de rémunération à l'acte, en médecine et chirurgie. Cette proportion est cependant à la baisse depuis le premier quart des années 1990, et ce, au profit des autres modes de rémunération des médecins. En moyenne, le nombre des services de ce type par personne participante se situe à un peu moins de 10, un ratio légèrement à la baisse depuis le milieu des années 1990.

Les médicaments


Nombre moyen d'ordonnance de médicaments par personne participante, selon la catégorie de clientèle, au Québec, de 1997 à 2004
Source : Statistiques annuelles de la Régie de l'assurance maladie du Québec.

Depuis la mise en vigueur du Régime d'assurance médicament, le 1er janvier 1997, le nombre total d'ordonnances a plus que doublé, la hausse la plus élevée étant observée chez la clientèle des personnes âgées de 65 ans ou plus. Pendant ce temps, l'augmentation du nombre total de participants s'élevait à moins de 12 %. Ainsi, au cours de cette période, le nombre moyen d'ordonnances par personne participante a fait un bond de près de 108 %, pour atteindre 36,5 quand on considère ensemble les trois catégories de clientèle. En 2006, on compte 53,5 ordonnances par personnes participante, chez les prestataires de l'assurance-emploi, 77,6 chez les personnes âgées de 65 ans ou plus et 19,4 chez les adhérents au Régime d'assurance médicament.

Les ressources humaines


Le personnel infirmier

Graphique
Source : Direction générale du personnel réseau et ministériel, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Dans la première moitié des années 1990, le ratio du personnel infirmier pour 100 000 personnes est demeuré relativement stable, au Québec. Après le recul dû aux programmes de retraite anticipée, on constate une croissance du ratio, et ce, pour deux catégories de personnel, soit les infirmières et les préposées aux bénéficiaires. Cependant, à partir de 2002-2003, la croissance du ratio a nettement ralenti chez les infirmières auxiliaires et les préposées, alors qu'il est demeuré stable chez les infirmières.

Comparaisons interprovinciales


Le personnel infirmier

Personnel infirmier pour 1000 personnes, selon la catégorie de personnel, Québec et ensemble du Canada, 2006
Source : Base de données sur les infirmières et infirmiers autorisés (BDIIA), ICIS.
Base de données sur les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés (BDIIAA), ICIS.
Ratio calculé sur la base des informations démographiques provenant de Statistique Canada publiées par l'ICIS (Tendances des dépenses nationales de santé, 1975 à 2007).

Le Québec occupe une position relativement favorable à celui de l'ensemble du Canada en ce qui a trait au nombre d'infirmières et infirmiers autorisés par 1000 habitants. Le nombre d'infirmières et infirmiers auxiliaires par 1000 habitants est comparable à celui du Canada.

Mise en garde (voir annexe).

Les médecins au Québec et au Canada


Nombre de médecins pour 100 000 personnes par catégorie de médecins, Québec et ensemble du Canada, 2006
Source: Base de données médicales Scott's (antérieurement la Base de données médicales Southam), ICIS.
Au Québec, le nombre total de médecins par 100 000 habitants est supérieur à celui de l'ensemble du Canada. On observe le même phénomène pour les médecins de médecine familiale (incluant les omnipraticiens) et les spécialistes.

Mise en garde (voir annexe).

Annexe : Mises en garde concernant les comparaisons interprovinciales


Le personnel infirmier
  • Infirmières et infirmiers autorisés (IA)
    Il s'agit des infirmières et des infirmiers autorisés (IA) s'étant inscrits et ayant obtenu un permis de pratique actif dans une province ou un territoire canadien à l'intérieur des six premiers mois de la période d'inscription d'une province ou d'un territoire donné. La période d'inscription de 12 mois varie d'une province à l'autre (ex. janvier à décembre, avril à mars). Ce nombre inclut les IA en congé temporaire (congé parental ou congé d'invalidité de courte durée) qui prévoient recommencer le travail au cours de l'année d'inscription, ainsi que les sages-femmes qui continuent de s'inscrire chaque année à titre d'IA.

    Ce nombre exclut les IA qui choisissent de conserver une inscription à titre de membre associé ou inactif ou qui travaillent à l'extérieur du Canada, ainsi que les infirmières auxiliaires autorisées, les infirmières psychiatriques autorisées, les aides-infirmières et les préposées aux soins non réglementées et les infirmières qui ont quitté la main-d'oeuvre (p. ex. retraite, changement de profession).

    Les données de l'ICIS seront différentes des données provinciales et territoriales en raison de la collecte, du traitement et de la méthodologie de déclaration de l'ICIS. Les données de l'ICIS comprennent les infirmières et les infirmiers autorisés qui pratiquent dans différents milieux (hôpitaux, à domicile, en cabinet de médecin, en agences privées, etc.) et dans différents champs d'action (soins directs, administration, formation et recherche).
  • Infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés (IAA)
    Il s'agit des infirmières et des infirmiers auxiliaires autorisés (IAA) s'étant inscrits et ayant obtenu un permis de pratique actif dans une province ou un territoire canadien à l'intérieur des six premiers mois de la période d'inscription et d'obtention de permis. La période d'inscription de 12 mois varie d'une province à l'autre (ex. janvier à décembre, avril à mars). Ce nombre inclut les IAA en congé temporaire (congé parental ou congé d'invalidité de courte durée) qui prévoient recommencer le travail au cours de l'année d'inscription.

    Ce nombre exclut les IAA qui choisissent de conserver une inscription à titre de membre associé ou inactif ou qui travaillent à l'extérieur du Canada, ainsi que les infirmières autorisées et infirmières praticiennes, les infirmières psychiatriques autorisées et les aides-infirmières et les préposées aux soins non réglementées.

    Les données de l'ICIS seront différentes des données provinciales et territoriales en raison de la collecte, du traitement et de la méthodologie de déclaration de l'ICIS. Les données de l'ICIS comprennent les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés qui pratiquent dans différents milieux (hôpitaux, à domicile, en cabinet de médecin, en agences privées, etc.) et dans différents champs d'action (soins directs, administration, formation et recherche).

    Pour des notes méthodologiques plus complètes sur la collecte et la comparabilité des données de la BDIIA et de la BDIIAA, veuillez consulter le site de l'ICIS.

Les médecins au Québec et au Canada


  • Il s'agit du nombre de médecins en pratique clinique et non-clinique. Ce nombre exclut les résidents et les médecins sans licence de pratique clinique désirant que les renseignements à leur sujet ne soient pas publiés en date du 31 décembre de l'année de référence.
  • Le ratio calculé sur la base des informations démographiques les plus récentes disponibles.
  • Les données sont en date du 31 décembre de l'année de référence.
  • Pour l'ensemble des médecins, il s'agit de la somme des médecins de médecine familiale et des spécialistes.
  • L'ICIS utilise le terme médecine familiale lequel englobe les omnipraticiens (à l'exclusion des internes et des résidents, sans spécialité courante) ainsi que les spécialistes en médecine familiale et en médecine familiale d'urgence. La médecine familiale inclut les médecins qui ont obtenu la Certification du Collège des médecins de famille du Canada ou du Collège des médecins du Québec (médecine de famille), les omnipraticiens non agréés par un organisme canadien, les spécialistes diplômés à l'étranger et les autres spécialistes non agréés. Les spécialistes comprennent ceux qui ont été agréés par le Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada ou le Collège des médecins du Québec. À moins d'avis contraire, les spécialistes non certifiées sont comptés comme des médecins de famille.


Pour des notes méthodologiques plus complètes sur la collecte et la comparabilité des données de la Base de données médicales Southam, veuillez consulter le site de l'ICIS.

 

Québec
© Gouvernement du Québec, 2005